Aller au contenu principal

En présence des artistes

février 5, 2020

Le mardi 11 février : vernissage Elle & Lui, Maïa MAZAURETTE & Guillaume VARONE, à ANALIX FOREVER à Chêne-Bourg, 10 rue du Gothard, dès 18h

Alors que les photographies de Guillaume Varone ont déjà été montrés à Analix Forever, notamment dans l’exposition « Début ! ». Et dans « L’herbe entre les pavés — et les roses dans les phallus » , la première exposition de la nouvelle galerie à Chêne-Bourg, les oeuvres de Maïa Mazaurette sont exposées pour la première fois à Genève, après avoir été montrées à Paris.

« Après son expo­si­tion col­lec­tive en 2012 inti­tu­lée « Beau­ti­ful Penis » (à la gale­rie Nuke de Paris), Bar­bara Polla pré­sente la pre­mière expo­si­tion des oeuvres sur papier de Maïa Mazau­rette à Paris et à Genève. Les oeuvres ne sont nul­le­ment une illus­tra­tion des livres qu’elle publie en 2020.
La créa­trice tra­vaille depuis deux ans, dans l’intimité, dans la dis­cré­tion, avec plu­sieurs modèles mas­cu­lins pour offrir une vision ”aca­dé­mique et témé­raire, esthé­tique et amou­reuse, enga­gée et volup­tueuse, dans la veine d’une grande pein­ture de nus intem­po­relle, tra­ver­sant allè­gre­ment siècles et mil­lé­naires” (Bar­bara Pollla).

L’artiste répond ainsi à la ques­tion de sa gale­riste : pour­quoi les femmes ne représentent-elles pas l’organe sexuel mas­cu­lin en gloire ? Mais subli­mer le phal­lus mas­cu­lin n’est pour elle en rien se faire le sup­pôt du patriar­cat. C’est mon­trer à sa main que l’homme est dési­rable et qu’il peut lui aussi être objet ou sujet de fan­tasme dans une vision, ouverte, joyeuse.
Réa­li­sées dans le cadre intime de son appar­te­ment de New York, Maïa Mazau­rette montre pour la pre­mière fois ses oeuvres dans le cadre intime de l’appartement de Bar­bara Polla à Paris, avant qu’elles ne soient pré­sen­tées à la gale­rie Ana­lix Fore­ver à Genève. La “Prin­cesse” ici est moins l’artiste que le phal­lus en écho à Constan­tin Bran­cusi qui bap­ti­sait ses somp­tueux phal­lus Prin­cesse X. »

(Jean-Paul Gavard-Perret, lelittéraire.com)

Princesse !
© Maïa Mazaurette

Lire les articles de Jean-Paul Gavard-Perret aussi ici et ici

No comments yet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :