Aller au contenu principal

Off Paris Photo : Solo By Mimiko Türkkan, Face-To-Face With Bodies

novembre 7, 2019

capture-de28099ecc81cran-2019-11-05-acc80-11.29.18.png

Off Paris Photo : Solo show
Gözde Mimiko Türkkan

Corps-à-corps avec les corps

capture-de28099ecc81cran-2019-10-29-acc80-01.15.32.png

Vernissage Jeudi 7 novembre à partir de 18h
Vendredi 8 novembre : 12h-20h
Samedi, dimanche, lundi 9-10-11 Novembre : 11h-19h
118, Rue de Rivoli, 75001 Paris
Paris Photo OFF

L’entreprise photographique de Gözde Mimiko Türkkan (Turquie, 1984) s’articule autour de deux préoccupations majeures. Donner, d’une part, une image au soi, au moi profond, à travers l’autoportrait, un autoportrait qui entend éviter autant que faire se peut la caricature narcissique, le trop d’estime de soi mis dans l’image. Interroger ce faisant, d’autre part, la question du genre, celui de l’artiste comme sujet féminin, celui aussi de femmes ou d’hommes que cette photographe originaire d’Istanbul, aussi curieuse qu’audacieuse, approche de près et dont elle adopte occasionnellement les pratiques : danseuses nues de clubs pour hommes, boxeurs asiatiques ou encore sa propre grand-mère, à laquelle Türkkan a consacré des centaines de portraits.

Pour lire le texte en entier, merci de cliquer ici

capture-de28099ecc81cran-2019-11-05-acc80-11.29.32.png


« Interrogée sur ma pratique, je ne me lasse de citer le photographe japonais Araki qui dit : “Eh bien, c’est un métier délicat. Après tout, vous trahissez les gens en appuyant sur le déclencheur. Vous le faites vraiment. Ce n’est pas tout, mais c’est un aspect du travail du photographe.”

Entretien paru dans la revue Point Contemporain / hors-série Curiosités Contemporaines #2 en octobre 2019.

Gözde Mimiko Türkkan, born in Turkey in 1984, has built a body of photographic work structured around two major ideas. First, creating an image of her inner self through the self-portrait, making self-portraits that aim to avoid being narcissistic caricatures of herself, to avoid too much amour propre in the image; and second, exploring the gender issue, in relation to herself and to the women and men she photographs, from pole dancers in a strip club and Asian boxers — whose activity this curious, brave Istanbul native sometimes even adopts — to her own grandmother, whom Türkkan has photographed hundreds of times.

To read more, please click here.

capture-de28099ecc81cran-2019-11-04-acc80-17.56.41-e1572957152373.png

Contact and information, please reach barbara.s.polla(a)gmail.com

No comments yet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :