Aller au contenu principal

DANS LA FORÊT, DEMAIN

octobre 17, 2018

capture-d_ecc81cran-2018-09-10-acc80-22-57-22.png

capture-d_ecc81cran-2018-10-10-acc80-16-05-38.png

Opening October 18 / 11 am – 10 pm
October 18 – 21
Booth 37 / Carreau du Temple, 75003


Franco-Palestinian artist Abdul Rahman Katanani is known for his works made with banal materials from his life in the Sabra refugee camp in Lebanon where he was born: barbed wire, corrugated iron sheets, raw wood. But Abdul Rahman Katanani also works in nature, or, more precisely, with nature. During his « Vent des Forêts » residency in 2017, the artist selected a huge tree in the heart of the forest in the Meuse region and bound to it parasitic fungi made of barbed wire. The artist expected that nature, like an artistic collaborator, would progressively cover the barbed wire with moss and foliage. But nature went even further: the very same tree Katanani had chosen was targeted during a violent storm that swept across the forest in September 2018. The damaged tree resembled a totem pole, an arm and fist raised to the sky, while the once soaring trunk and boughs retreated underground to a subterranean life.

At the Carreau du Temple, Abdul Rahman Katanani is presenting in his solo show, a powerful extraction from the forest: tree trunks clotted with barbed wire, a circle of children running around a glade. The “kids” wear corrugated iron dresses, crafted from the iron of oil barrels shot through by Katanani’s rifle bullets, in an artistic gesture reminiscent of Niki de Saint Phalle’s shooting paintings: a highly symbolic gesture of the transformation of the world.

Abdul Rahman Katnani was an award-winner at the YIA Art Fair in 2016, and one of his famed Olive Trees graces the cover of the fair’s 2018 catalog – and naturally, can also be found in his mythical Forest.

capture-d_ecc81cran-2018-10-10-acc80-12-43-31.png

L’artiste franco-palestinien Abdul Rahman Katanani est connu pour son travail avec les matériaux du quotidien du camp de Sabra au Liban où il est né : la tôle ondulée, le fil de fer barbelé, le bois. Mais Abdul Rahman Katanani travaille aussi dans la nature, ou mieux dit : avec la nature. Lors de sa résidence « Vent des Forêts » en 2017, l’artiste a choisi un grand arbre en plein cœur de la forêt de la Meuse et y a accroché des champignons parasites en fil de fer barbelé. L’artiste s’attendait à ce que la nature, co-créatrice de son œuvre, recouvre progressivement le fil de fer barbelé de mousse et de feuillages. Mais la nature est allée plus loin : elle a elle aussi choisi le même arbre comme cible, lors du violent orage qui secoua la forêt de la Meuse en septembre 2018 et l’arbre foudroyé ressemble désormais à un totem, à un manifeste, bras et poing tendus vers le ciel, au pied duquel son tronc élancé et ses branchages retournent déjà au sous-bois et à sa vie souterraine.

Au Carreau du Temple, Abdul Rahman Katanani présente en solo (du 18 Octobre au 21 Octobre 2018) une extraction puissante de la forêt, des troncs habillés eux aussi de fil de fer barbelé, et une ronde d’enfants courant autour de la clairière du stand. Des enfants habillés de vêtements de tôle, la tôle de bidons d’essence trouée par les balles du fusil de Katanani dans un geste artistique qui évoque les tirs de Niki de Saint Phalle, un geste hautement symbolique de transformation du monde.

Abdul Rahman Katanani avait été primé en 2016 par la YIA Art Fair et l’un de ses célèbres Oliviers se retrouve en ouverture du catalogue 2018 – et, tout naturellement, dans sa Forêt mythique.

If you would like to have invitations sent to you, please contact barbara.s.polla(a)gmail(dot)com

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :