Aller au contenu principal

Wolinski au Palais

avril 17, 2018
« Il faudrait nationaliser le bonheur ».
Georges Wolinski

Une merveilleuse exposition de Georges Wolinski au Palais de Tokyo, dans le cadre de la saison Discorde. Des dessins rares qui révèlent des discordes — et des accords parfois — intimes plus que politiques. Des dessins drôles aussi bien sûr… et puis, le film Le Pays Beau… le Pays de la vie. Ceci est à moi et toi tu es à moi et ce qui est à moi est à moi… Mais aussi, scier les barreaux à la rencontre de l’autre. S’échapper de prison à la Suisse (il faut de la neige et, en Suisse, l’évasion en elle-même n’est pas punissable…). Ou s’enfuir de la vie, autrement.

Des dessins vivants d’un homme dans la vie, quelles que soient les discordes qui l’entourent.

« S’éloignant du rôle du polémiste politique ou du journaliste provocateur, on découvre ici l’artiste minimal, incisif et poétique, porté par les doutes, les interrogations, et les visions qui l’accompagnèrent depuis ses débuts. Au travers des figures récurrentes de la falaise, de l’enfermement, de l’animal, du temps, de l’amour, l’oeuvre de Wolinski soulève les questions existentielles qui hantent l’humanité et son histoire. L’exposition dessine en creux le portrait d’un artiste dont l’oeuvre, frondeuse et inquiète, prolonge l’incessant questionnement. »

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :